HELAMBU TREK et  KATMANDOU  avec  MINDU

Helambu Trek est une ballade planante de 9 jours,  aussi accessible que riche d’ expériences esthétiques et humaines.  Quelle joie de marcher jour après jour, détendus, dans des paysages magnifiques, sans redouter les froids rigoureux de la haute montagne ni une altitude trop élévée!  Cela faisait quelques mois que nous préparions avec Mindu un voyage au Népal SUR MESURE: notre groupe de 8 ne cherchait pas à pousser à bout ses capacités physiques, et nous étions plutôt curieux de la richesse culturelle du pays. Helambu Trek, parcourant deux parcs naturels dans les contreforts habités de l’Himalaya au nord-est de Katmandou, est l’une des destinations idéales pour voyager dans cet esprit. Pour ne rien gâcher nous y avons croisé très peu de nos congénères  touristes, à notre grand étonnement !

 Helambu est une profonde vallée dont nous avons parcouru le pourtour de crêtes, d’un Parc National à l’autre. Le chemin, ancestral,  est très beau, montant graduellement au travers des terrasses et des forêts de rhododendrons.  Bien que traversant à ses deux extrémités des villages hindouistes, le sentier parcourt une région bouddhiste, parsemée de chortens, de statues de Guru Rimpoche, d’inscriptions rituelles et de reliques. Un beau temps dégagé nous accueille chaque matin, nous offrant chaque jour des vues magnifiques, souvent circulaires:  dans la direction d’où nous venons  sur les lignes d’horizon successives et embrumées (à la chinoise) des douces montagnes du sud – et vers le nord  sur la chaîne du Langtang dont certains sommets nous deviennent jour après jour familiers (Dorje Lhakpa, Langtang Shisha…). Nous arrivons aux abords de la chaîne du Langtang, précisément au départ au col  menant aux lacs sacrés de Gosaïkunda… Nous sommes alors à 3600m d’altitude, contemplons ce col situé vers 4600m, rose au lever du jour, mais poursuivons notre marche raisonnable sur les crêtes.

 

Mindu et son équipe nous entourent de toutes les attentions : une nourriture si délicieuse que le voyage aurait pu être présenté comme gastronomique ! une prudence discrète, veillant au bien-être de chacune et chacun, de la patience… il en fallait avec cette bande de bras cassés! Entre autres plaisir, c’est la relation qui se noue entre l’équipe de Mindu  ( sherpas et  porteurs) et nous, qui donne toute sa saveur à ce trek: que de rigolades ! Quant à la rencontre avec la population népalaise, elle nous bouleverse : car si ces villages, à partir de Sermathang, semblent un délice de joie de vivre, avec leurs jolis pas de portes fleuris, leurs cultures de légumes ou de céréales sur chaque m2 disponible, leurs enfants joyeux, la gentillesse des habitants… tous sont  reconstruits sur des ruines, la région a été dévastée par le tremblement de terre. Les lodges ont été reconstruits en dur pour la plupart, au même titre que les écoles et les monastères, mais les maisons individuelles attendent.  Le voyage est donc aussi une visite éberluée de la capacité de résiliance et du courage de cette population, qui ne cesse de travailler, et reconstruit chaque logis, en équipes solidaires, après les travaux des champs . 

On ne décrit pas en quelques mots -d’ailleurs c’est une expérience propre à chacun(e) –  la rencontre avec la population népalaise bouddhiste des montagnes, hommes et des femmes heureux de montrer leurs savoirs faires, sculpture sur bois, tressage, permaculture,etc …mais aussi construction de maisons plus adaptées aux risques de tremblement de terre. Extrèment pudiques  sur la spiritualité, omniprésente, mais ouverts à en expliquer certains principes.

Pour finir  4 jours à  KATMANDOU: c’est Mindu qui nous guide dans la ville:  un étonnement permanent, un bonheur malgré le bruit et la poussière! Le Népal a une histoire culturelle stupéfiante, une culture qui vit sous nos yeux. Je n’en dirai pas plus: Allez au Népal avec Mindu !

Pin It on Pinterest